Faire de la responsabilité sociale des entreprises un levier de transformation responsable

La RSE prend une importance grandissante pour les entreprises, conscientes des enjeux de réputation, de durabilité et de la difficulté persistante d’engager les actionnaires, dirigeants et salariés dans la voie de l’action.

La RSE recouvre en effet des réalités complexes, protéiformes, parfois difficiles à intégrer à l’agenda stratégique des dirigeants ou à traduire de manière concrète aux côtés des autres enjeux business : compétitivité, innovation, transformation digitale, etc.

Pourtant, l’attention apportée à leur stratégie RSE permet non seulement aux entreprises d’améliorer leur performance globale, mais aussi de donner du sens à la stratégie d’entreprise auprès des collaborateurs.

Contextes d’intervention

  • Stratégie RSE
  • Plan d’actions RSE et amélioration continue
  • Mise en cohérence des initiatives RSE

Ce qui nous différencie

  • Une méthodologie innovante en matière de performance sociale, couvrant 3 champs complémentaires : qualité sociale du travail, qualité des relations sociétales, qualité des relations fournisseurs responsables
  • Un outil unique créé par Mozart Consulting : l’Indice de Bien Être au Travail©, une approche quantitative pour révéler l’engagement socio-organisationnel (Goodwill social©) et le coût du mal-être au travail

Quelques exemples de missions

  • Accompagnement de la politique de responsabilité sociale d’une start-up digitale
    Accompagnement de la politique de responsabilité sociale d’une start-up digitale
    Exemple de mission

    Enjeu pour le client

    • Accompagner la transformation sociale par la mise en place d’un pilotage objectif de l’engagement et de la qualité de vie au travail, contrepartie de la promesse employeur de déployer le modèle de « l’entreprise libérée » qui fait une place importante à la confiance, l’autonomie et la responsabilité de ses collaborateurs.
    • Témoignage du dirigeant : « Pourquoi ai-je mis en place un indicateur sur l’Engagement et la Qualité de vie au Travail comme marqueur de notre engagement en RSE ? J’avoue ne pas être fan d’indicateurs. Pour autant, il n’est pas envisageable pour un chef d’entreprise, même d’entreprise libérée, de naviguer à vue, des points de repères sont indispensables. Il m’apparait donc nécessaire de formuler une vision qui fait de l’autonomie le vecteur stratégique de la transformation socio-organisationnelle, fixer un cadre de repères et une mesure objective de performance pouvant être corrélée avec l’organisation du travail et le management. »

    Notre mission

    • Formuler un enjeu construit sur la symétrie des attentes pour servir de socle à la démarche d’entreprise libérée
    • Permettre la fixation d’objectifs préalables et de critères de mesure chiffrés et cadencés dans le temps en complément des ressentis déclarés, qui apparaît comme étant incontournable : « faire parler les datas et les salariés en continu »
    • Rechercher une corrélation positive entre le modèle managérial de libération et l’engagement
    • Nourrir les retombées positives en terme de communication et d’image employeur, notamment auprès des talents à recruter, mais aussi des clients

    Lisez notre success story

  • Mise en place d’un outil de pilotage des engagements ESG de deux entreprises du secteur de la finance responsable
    Mise en place d’un outil de pilotage des engagements ESG de deux entreprises du secteur de la finance responsable
    Exemple de mission

    Enjeu pour les clients

    • Les critères RSE fondés sur les 3 piliers social, sociétal et environnemental, sont depuis 2010, appliqués à des stratégies d’investissements des gestionnaires de fonds privés (Investissement Socialement Responsable ISR ou RSE)
    • La finance responsable s’applique à sélectionner sur des critères d’audit social, les engagements de type ESG (environnement / social / gouvernance) des sociétés pouvant entrer dans leurs classes d’actifs
    • Une critique souvent faite à ces approches de reporting extra-financier et d’audit déclaratif, cible le paradoxe normatif entre un objectif de rentabilité chiffrée et une analyse de données basée sur des collectes déclaratives
    • Deux grandes entreprises de la finance responsable souhaitent se muscler sur ce plan tout en évitant les pièges d’une démarche déclarative

    Notre mission

    • Développer un modèle d’analyse prédictive, basé sur l’IBET l’Indice de Bien Etre au Travail ©, pour durcir le pilier social de leur démarche ESG
    • Croiser les résultats de ce modèle avec ceux des démarches déclaratives déjà en place dans ces deux entreprises
    • Etablir la corrélation possible de la performance sociale des entreprises du portefeuille des gestionnaires et en croiser le résultat indiciel avec la note de confiance ESG déclarative
Scroll top